Appel à projets 2023 - Réduire les expositions en milieu scolaire : concevoir des politiques et agir dès maintenant Plan Zéro Exposition

La date limite de soumission et d’envoi des dossiers est fixée au 21 mars 2023 à 16h

L’ambition de cet appel à projets est de faire des lieux d’accueil des publics jeunes - et en particulier des écoles, collèges et lycées - des lieux qui tendent vers un objectif de réduction, voire de suppression des expositions aux facteurs de risque évitables. Il s’agit de faire de ces lieux :

Des endroits protecteurs, favorisant un bon état de santé, et propices à la prévention des cancers, en limitant autant que faire se peut les expositions aux facteurs de risque de cancers (la sédentarité, le surpoids et l’obésité, les UV, et les diverses sources de pollutions cancérigènes, telles que les particules fines, le radon, les perturbateurs endocriniens, les pesticides, etc.) En premier lieu, les Collectivités Territoriales, qui sont propriétaires des écoles, collèges et lycées, disposent de leviers pour agir sur la qualité du bâti et, de manière générale, des infrastructures scolaires. Elles sont par ailleurs en capacité de mobiliser pleinement leurs compétences, notamment en matière d’aménagement des territoires, de transport et de mobilité, de gestion des espaces et des infrastructures collectives, ou encore de police administrative, pour développer, à l’abord des écoles, des espaces propices à la prévention des cancers. A titre d’exemple, il pourra s’agir de développer les « espaces sans voiture » ou encore « des espaces sans tabac » aux abords des écoles, mais également de conduire des interventions d’aménagement favorisant les mobilités douces ou la pratique d’une activité physique régulière.

Un environnement propice au déploiement d’interventions de promotion de la santé, pour garantir une appropriation des espaces et des infrastructures. L’objectif étant ici de faire de l’école le lieu propice à l’appropriation par tous des infrastructures et des espaces, en accompagnant ainsi au mieux les changements de comportements individuels. L’ensemble des facteurs de risques de cancer évitables pouvant, par ce biais, être touchés.
Il s’agit de faire des lieux d’accueil des publics jeunes et de leurs abords des environnements capacitants, en donnant à tous le pouvoir d’agir du point de vue de la promotion de la santé et de la prévention des cancers.

DOCUMENTS À CONSULTER

La date limite de soumission et d’envoi des dossiers est fixée au 21 mars 2023 à 16h

Accès à la soumission : Janvier 2023

N.B. : Le présent appel à projets s’inscrit dans le cadre d’une démarche globale de l’INCa, visant à appuyer les Collectivités Territoriales désireuses de structurer une politique locale permettant d’agir collectivement sur les facteurs de risque et les déterminants de santé. L’INCa met à la disposition des acteurs locaux un document : « Eléments de contexte et synthèse de l’état des connaissances et des initiatives locales ». Ce document n’est pas opposable. Il fournit des exemples d’actions identifiées par l’Institut national du cancer pour aider les porteurs de projets à répondre à l’appel à projets 2023. Les porteurs de projets sont toutefois libres de proposer des actions qui ne seraient pas recensées dans ce document.

DOCUMENT À TÉLÉCHARGER

La date limite de soumission et d’envoi des dossiers est fixée au 

Mardi 21 mars 2023

16h00

Date de modification : 1 février 2023