Vague de chaleur intense et durable sur le territoire : rappel des précautions à prendre par tous

A partir de mardi 12 juillet 2022 et jusqu’à la fin de la semaine,

Selon Météo-France, une vague de fortes chaleurs va s’étendre progressivement sur plusieurs régions du territoire à partir de mardi 12 juillet 2022 et jusqu’à la fin de la semaine, voire la semaine suivante. Santé publique France appelle à la vigilance et rappelle les conseils simples à adopter en cas de fortes chaleurs.

Un épisode de chaleur potentiellement durable va s’étendre sur l’ensemble du territoire avec de fortes températures

Selon les prévisions météorologiques communiquées par Météo France, les départements du sud du territoire métropolitain (départements atlantiques, du sud-ouest et de la vallée du Rhône) devraient être concernés par une vague de chaleur à partir de ce mardi 12 juillet 2022. Les températures maximales pourraient atteindre ou dépasser les 36 à 38 degrés, voire 39 degrés localement, avec des minimales entre 18 et 23 degrés dans ces départements. Les jours suivants, la chaleur s’intensifiera progressivement vers les régions plus au nord, puis à l’est.  Cet épisode pourrait être durable et se poursuivre sur la semaine suivante.

  • Pour une information en temps réel de la situation météorologique, consulter la carte de vigilance de Météo-France mise à jour régulièrement : http://vigilance.meteofrance.com
  • Pour consulter l'actualité de Météo France : cliquer ici

Comment limiter les effets de la canicule sur la santé ?

La canicule ou les fortes chaleurs peut avoir des effets importants sur la santé pour chacun d’entre nous. Une attention particulière doit toutefois être accordée aux personnes fragiles en raison de leur âge, de leur état de santé (traitements médicamenteux majorant l’effet de la chaleur ou perturbant l’adaptation de l’organisme à la chaleur) ou d’un événement de vie (femmes enceintes) ou du fait d’une surexposition à la chaleur en milieu scolaire ou en raison de conditions de travail, de vie, de comportement ou d’environnement.

Les épisodes de canicule peuvent entrainer plusieurs milliers d’hospitalisations et des centaines de décès en excès. Il est donc important de ne pas attendre l’apparition de signes d’alerte tels que l’absence d’urine pendant 5h ou des urines foncées, le fait d’avoir des bouffées de sueur en buvant un verre d’eau, des crampes, de la fatigue ou des maux de tête, pour commencer à adopter des gestes de prévention.

Baignades : à tous les âges, il y a des risques

En mer, en rivière, en lac ou en piscine, la chaleur est propice aux baignades et activités nautiques. Il est important d’apprendre à nager aux enfants le plus tôt possible ou tout du moins de les habituer au milieu aquatique et il n’est jamais trop tard pour apprendre à nager, même à l’âge adulte.

Quel que soit le lieu de baignade, un enfant doit toujours être surveillé de manière permanente et rapproché par un seul adulte responsable, le mieux étant de se baigner avec l’enfant.

Chez les adultes, il faut tenir compte de son état de santé, ne pas se baigner si l’on ressent un trouble physique (fatigue, problèmes de santé, frissons), ne pas surestimer sa condition physique et son niveau de natation, ne pas consommer d’alcool avant de se baigner, rentrer dans l’eau progressivement, surtout après une longue exposition au soleil.

Il est également nécessaire de tenir compte de l’environnement de baignade, surtout en cours d’eau, plan d’eau et en mer, de s’informer sur les conditions météorologiques et, de manière générale, de respecter les consignes de sécurité, interdictions de baignade et se baigner dans les zones surveillées signalées par les drapeaux de baignade.

Mesures spécifiques à adopter en période de COVID-19

Ces fortes chaleurs surviennent alors que l’épidémie de COVID-19 persiste. Dans ce contexte, la prévention de la canicule est privilégiée, L’aération pour lutter contre la transmission de Covid-19 doit se limiter aux heures les moins chaudes, quand les températures extérieures sont en dessous des températures intérieures. En parallèle, pour lutter contre la COVID-19 lors des fortes chaleurs, il est important de :

  • renforcer les autres mesures barrières : lavages de mains, port du masque dans les lieux collectifs rafraichis, distanciation physique
  • ne pas utiliser de ventilateurs en présence de tiers
  • s’isoler quand on est symptomatique ou en cas de tests positifs
  • être à jour dans sa vaccination contre la covid-19 dans l’éventualité de futurs épisodes de fortes chaleurs

Outils

Conseils et gestes simples à adopter par tous pour se protéger des fortes chaleurs

Les conseils de prévention s’appliquent à tous et particulièrement aux personnes fragiles en raison de leur âge, de leur état de santé (traitements médicamenteux majorant l’effet de la chaleur ou perturbant l’adaptation de l’organisme à la chaleur) d’un événement de vie (femmes enceintes) ou du fait d’une surexposition à la chaleur en raison de conditions de travail, de vie, de comportement ou d’environnement (sportifs, travailleurs, occupants de logement exposé aux fortes chaleurs…).

  • Boire de l’eau régulièrement, même si on n’a pas soif ; éviter l’alcool
  • Rester au frais : éviter les sorties aux heures les plus chaudes
  • Eviter les efforts physiques aux heures les plus chaudes (travail, sport)
  • Maintenir son logement au frais

Dans la journée, persiennes et vitrages seront :

  • Maintenus fermés du côté du soleil. Leur double obstacle limite l’entrée de la chaleur dans la pièce
  • Ouverts du côté ombragé si cela permet la réalisation de courants d’air. Dans ce cas, pendre une serviette humide pour que l’évaporation refroidisse l’atmosphère. S’il n’est pas possible de faire des courants d’air avec les seules fenêtres à l’ombre, les maintenir fermées.

Dès que les températures extérieures sont inférieures à la température intérieure :

  • Ouvrir en grand les persiennes et vitrages pour rafraichir le logement

Si le logement ne peut pas être maintenu frais :

  • Se rendre dans un endroit frais (bibliothèque, cinéma, magasins, pièce rafraîchie…)

En cas de déplacement en voiture :

  • Privilégier les heures les moins chaudes
  • Prévoir d’emporter de l’eau en quantité suffisante pour tout déplacement
  • Ne jamais laisser une personne, en particulier un enfant, seule dans une voiture, même pour une courte durée

Si vous faites partie des personnes à risque (âgées, handicapées), pensez à vous inscrire sur le registre de votre commune pour recevoir de l’aide pendant les fortes chaleurs estivales.

Conseils spécifiques pour les travailleurs

Les travailleurs exposés à la chaleur sont également plus à risque. En plus des effets directs de la chaleur, la fatigue liée à la fois à la chaleur et au travail peut conduire à une baisse de la vigilance et à des accidents de travail. Afin de limiter les accidents du travail liés aux conditions climatiques, quelques mesures simples prévues par la règlementation s’imposent aux employeurs (mise à disposition des travailleurs un local de repos adapté aux conditions climatiques, aménagement du chantier de manière à permettre l’organisation de pauses dans des conditions de sécurité équivalentes, etc). L’INRS met à disposition des supports pour agir et sensibiliser les salariés.

Date de modification : 12 juillet 2022