Épidémie de bronchiolite en France : rappel des recommandations de prévention et de prise en charge

Novembre 2022

Selon les indicateurs de surveillance de Santé Publique France, toutes les régions de France métropolitaine ainsi que la Guadeloupe, la Martinique et la Guyane sont actuellement touchées par une épidémie de bronchiolite.

Cette situation a conduit le ministre de la Santé et de la Prévention à activer ce jour le plan ORSAN EPI-CLIM, afin de structurer la réponse du système de santé et de fluidifier les prises en charge pédiatriques dans ce contexte épidémique.

La bronchiolite est une infection respiratoire d’origine virale (notamment virus VRS) qui se caractérise par un épisode de gêne respiratoire : toux, respiration rapide et sifflante. Il s’agit d’une maladie fréquente, et le plus souvent bénigne, qui touche les nourrissons et jeunes enfants de moins de deux ans, surtout en automne et en hiver.

Avant l’âge de deux ans, on estime que plus de 90 % des enfants auront contracté une infection due à ce virus, sans aucune conséquence dans l’immense majorité des cas.

  • % des nourrissons de moins de deux ans sont touchés chaque hiver

Des gestes simples à adopter pour protéger les enfants et limiter la circulation du virus

Les parents de nourrissons et jeunes enfants peuvent adopter des gestes barrières et des comportements simples et efficaces pour protéger leurs enfants et limiter la transmission du virus à l’origine de la bronchiolite :

  • Limiter les visites au cercle des adultes très proches et non malades, pas de bisous, ni de passage de bras en bras, pas de visite de jeunes enfants avant l’âge de 3 mois ;
  • Se laver les mains avant et après contact avec le bébé (notamment au moment du change, de la tétée, du biberon ou du repas) ;
  • Laver régulièrement les jouets et doudous ;
  • Porter soi-même un masque en cas de rhume, de toux ou de fièvre. Faire porter un masque aux visiteurs en présence du nourrisson ;
  • Si le reste de la fratrie présente des symptômes d’infection virale même modérés, les tenir à l’écart du bébé à la phase aiguë de leur infection ;
  • Éviter au maximum les réunions de familles, les lieux très fréquentés et clos comme les supermarchés, les restaurants ou les transports en commun, surtout si l’enfant a moins de trois mois ;
  • Aérer quotidiennement au moins 10 mn par jour le lieu de vie de l’enfant, en particulier la chambre où il dort, et éviter de fumer à l'intérieur du domicile, en particulier dans la chambre de l'enfant ;
  • Éviter l’entrée en collectivité (crèches, garderies…) avant 3 mois, ne pas confier son enfant à une garde en collectivité les jours où il présente des symptômes d’infection virale.

Conduite à tenir en cas d’enfant malade

La majorité des bronchiolites est bénigne et guérit spontanément en quelques jours. Il n’existe pas de traitement anti-virus spécifique. De même, l’infection étant virale, les antibiotiques sont inutiles.

Les parents sont invités à consulter en priorité leur médecin traitant qui leur donnera des consignes de soin (fragmentation de l’alimentation, réhydratation, nettoyage et désencombrement régulier du nez de l’enfant, aération de l’espace intérieur). Les symptômes étant susceptibles de s’aggraver au cours des premiers jours, puis de s’améliorer progressivement, on aura pris soin d'expliquer aux parents comment surveiller l’évolution des symptômes.

Au besoin, les services SOS Médecins, les réseaux bronchiolite présents dans certains départements peuvent également être sollicités. En cas de doute, un appel au 15 permettra d'orienter vers le recours le plus adapté.

Dans les situations suivantes, une hospitalisation peut être nécessaire :

  • L’enfant est âgé de moins de six semaines ;
  • Il s’agit d’un ancien prématuré âgé de moins de trois mois ; il a déjà une maladie respiratoire ou cardiaque identifiée ;
  • L’enfant boit moins de la moitié de ses biberons à trois repas consécutifs ;
  • L’enfant vomit systématiquement ;
  • L’enfant dort en permanence, ou au contraire, pleure de manière inhabituelle et ne peut s’endormir.

Il est recommandé de ne pas se rendre directement aux urgences et d’appeler le 15 avant de se déplacer, pour être orienté vers la structure la plus adaptée.


ARS PACA
Epidémie de bronchiolite : point de situation en région Paca

Novembre 2022

En région Provence-Alpes-Côte d’Azur, les indicateurs épidémiques de la bronchiolite sont en hausse.

A ce jour, dans notre région, l’épidémie de bronchiolite est similaire aux années précédentes en termes de gravité et de calendrier. A l’hôpital, aucune rupture de prise en charge des enfants nécessitant une hospitalisation n’est aujourd’hui constatée.

En chiffres (mis à jour le 14/11)

  • Le nombre de cas de bronchiolite d’enfants de moins de 2 ans est en hausse : 498 passages aux urgences pour bronchiolite enregistrés la semaine dernière contre 469 la semaine précédente.
  • La proportion de passages pour bronchiolite d’enfants de moins de 2 ans est en nette hausse (20,3% la semaine dernière contre 17,5% la semaine précédente - % par rapport au nombre total de passages d’enfants de moins de 2 ans).
  • Le nombre d’hospitalisations pour bronchiolite d’enfants de moins de 2 ans est en augmentation : 194 la semaine dernière contre 164 la semaine précédente.

Ces tendances s’observent dans tous les départements de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur à l’exception du département des Alpes-Maritimes qui voit l’ensemble de ces indicateurs se stabiliser cette semaine.

Bronchiolite du nourrisson : rappel et bons gestes

La bronchiolite aiguë est une maladie respiratoire d’origine virale qui touche principalement les enfants de moins de 2 ans lors d’épidémies saisonnières hivernales. Elle se transmet par la salive, la toux, les éternuements, et peuvent rester sur les mains et les objets (comme les jouets, les tétines, les doudous).

Pour prévenir les contaminations de bronchiolite, il est recommandé de respecter les mesures barrières :

  • Se laver les mains avant de s’occuper de son bébé ;
  • Lui laver le nez régulièrement au sérum physiologique ;
  • Aérer sa chambre tous les jours, comme le reste du domicile, au moins 10 minutes par jour ;
  • Limiter les visites au cercle des adultes très proches et non-malades ;
  • Eviter de fréquenter des lieux publics confinés (supermarchés, restaurants et transports en commun etc.) et privilégier les sorties en extérieur ;
  • En cas de symptômes chez les parents ou l'entourage, porter un masque pour s’occuper de bébé ;

Que faire si mon enfant est malade ?

Dans 95 % des cas, la bronchiolite ne nécessite pas une hospitalisation et peut donc être prise en charge par un médecin de ville. Ce dernier vous rappellera les mesures hygiéno-diététiques (lavage de nez, fractionnement des repas…), vous donnera les consignes de surveillance de votre enfant.

Date de modification : 25 novembre 2022