Météo-France annonce une vague de chaleur à partir de mercredi 15 juin 2022 !

2022

Fortes chaleurs, canicule : les enjeux de santé

En France, on parle de canicule lorsque la moyenne sur au moins trois jours consécutifs des températures minimales et maximales dépasse des seuils définis pour chaque département. Les seuils varient de 17°C à 24°C la nuit, et de 32 à 36°C le jour, selon les départements.
En dessous de ces seuils, on considèrera que ce sont de fortes chaleurs.
Lorsqu’il fait très chaud, la température du corps aura tendance à s’élever. Pour réguler la température et se maintenir à 37°C, le corps va devoir mettre en place plusieurs mécanismes.

Cependant de fortes chaleurs peuvent rapidement dégrader l’état de santé des personnes les plus fragiles voire même provoquer des décès prématurés. Cela est un problème majeur de santé publique notamment avec le réchauffement climatique, déjà présent et qui s’aggravera dans les années à venir. Dans ce contexte, Santé publique France étudie l’impact sanitaire réel des canicules.

En période de fortes chaleurs ou de canicule les personnes âgées et les enfants en bas âge sont les plus vulnérables. Toutefois, la vigilance de tous est conseillée.

Les épisodes de fortes chaleurs et de canicule peuvent être dangereuses pour la santé surtout chez les personnes les plus à risque. A compter du 1er juin, le plan national canicule est activé sur le territoire. Comme chaque année, Santé publique France met en place sa veille saisonnière et rappelle les messages de prévention et les gestes à adopter en cas de fortes chaleurs.

La canicule peut avoir un impact sanitaire considérable. Il est donc primordial de bien s’en protéger. Certaines mesures doivent être mises en place surtout chez les personnes les plus à risque.

Conseils et gestes simples à adopter par tous pour se protéger des fortes chaleurs

  • Buvez régulièrement de l'eau sans attendre d'avoir soif
  • Rafraîchissez-vous et mouillez-vous le corps (au moins le visage et les avant-bras) plusieurs fois par jour
  • Evitez de sortir aux heures les plus chaudes (11-21 heures en cas de canicule)
  • Préférez les activités sans efforts aux heures les plus chaudes
  • Maintenez votre logement frais (fermez fenêtres et volets la journée, ouvrez-les le soir et la nuit s'il fait plus frais)
  • Si votre logement ne peut pas rester frais, passez plusieurs heures par jour dans un lieu frais (cinéma, bibliothèque municipale, supermarché, musée, salle rafraichie...)
  • Ne buvez pas d’alcool
  • Mangez en quantité suffisante des plats légers et riches en eaux (fruits et légumes)
  • Prenez régulièrement des nouvelles de vos proches, surtout les plus fragiles

En voiture et lors de longs trajets

  • Ne laissez jamais une personne seule dans une voiture, en particulier un enfant, même pendant une très courte durée car la température dans l'habitacle peut augmenter très vite. De même, ne laisser jamais un animal seul dans une voiture.
  • Si possible, décalez votre trajet aux heures les moins chaudes.
  • Pensez à emporter de l'eau en quantité suffisante et un brumisateur pendant les trajets en voiture.
  • Arrêtez-vous régulièrement pour vous reposer et vous rafraîchir : sur certaines aires d'autoroute des fontaines à eau ou des zones de brumisation sont mises à votre disposition.

Risques liés à la chaleur : reconnaître les signes d’alerte (crampes, fatigue inhabituelle, nausées, vomissements, maux de tête…) et agir en conséquence

Si vous avez des bouffées de sueur en buvant un verre d’eau, si vous n’avez pas uriné depuis plus de 5 heures ou si vos urines sont foncées : buvez immédiatement même si vous n’avez pas soif.

Si vous ressentez du bien-être en mettant vos avant-bras sous un filet d’eau : augmentez le mouillage et la ventilation de votre peau.
L’organisme commence à souffrir si vous avez des crampes, des maux de tête, des nausées, une fatigue inhabituelle... Mettez-vous dans un lieu frais, buvez, arrêtez toutes activités physiques, aspergez-vous d’eau et ventilez-vous si les signes surviennent après une exposition directe au soleil. Dans tous les cas, appelez un médecin si les symptômes s’aggravent ou persistent plus d’une heure.

En cas d’urgence, appelez le centre 15 immédiatement.

Système d’alerte canicule et santé. Point national au 21 juin 2022.

Points clefs

  • L’épisode de canicule a commencé le 15 juin 2022 et a concerné 71 départements. 70 % de la population métropolitaine a connu au moins un jour de vigilance canicule orange. 14 départements ont également été placés au moins un jour en vigilance canicule rouge, soit 12,5 % de la population.
  • Cet épisode a été inédit de par sa précocité et son intensité. Plusieurs records de températures pour un mois de juin et également en absolu ont été enregistrés, dans un contexte d’exposition des populations marquée par une période scolaire et pour les travailleurs toujours active.
  • L’analyse des recours aux soins d’urgence indique une augmentation pour l’indicateur sanitaire composite suivi dans le cadre du système d’alerte canicule et santé (iCanicule : hyperthermies et coups de chaleur, déshydrations et hyponatrémies) depuis le début de l’épisode jusqu’au 18 juin pour les services d’urgences et jusqu’au 19 juin pour l’activité des associations SOS médecins.
  • Les impacts sanitaires observés soulignent à nouveau que la chaleur est un risque pour la santé. Il est important de mettre en place les mesures de prévention recommandées par le plan national de gestion des vagues de chaleur.

Retrouvez l’ensemble des documents Canicule

Il est important de se protéger et de connaître les gestes à adopter, même quand les fortes chaleurs sont de courte durée. Les conseils de prévention s'appliquent à toutes personnes exposées aux fortes chaleurs (travailleurs exposés à la chaleur, sportifs…) et aux personnes fragiles (âgées, handicapées, malades chroniques), plus à risque de présenter des complications.

Nourrissons et enfants

  • Veillez à les protéger en permanence de la chaleur (éviter les sorties aux heures les plus chaudes, les faire boire et les rafraichir régulièrement)
  • Ne laissez jamais d’enfant dans une pièce mal ventilée ou un véhicule, même pendant une très courte durée
  • Prévoyez d’emporter de l’eau en quantité suffisante pour tout déplacement en voiture
  • Aux heures les moins chaudes, dans le cadre d’une sortie, faites porter aux enfants un chapeau à large bord, des lunettes de soleil, un vêtement léger couvrant. Rafraichissez-les régulièrement : mouillez les vêtements, pulvérisez de l’eau sur le visage et les parties découvertes du corps avec un aérosol. Appliquez une crème solaire adaptée aux enfants sur les parties découvertes du corps pour les protéger des UV
  • N’exposez jamais les bébés de moins d’un an au soleil

Personnes âgées

Il est très important de se protéger (ou avec l’aide de son entourage) au maximum des fortes chaleurs :

  • Passer plusieurs heures par jour dans un endroit frais ou climatisé, si le logement ne peut être maintenu frais
  • Se mouiller régulièrement le corps pour abaisser la température corporelle (par exemple en s’appliquant des linges ou un gant humide sur le visage, les bras, le cou) et en se vaporisant de l’eau sur le visage...
  • S’hydrater suffisamment tout en diversifiant l’apport hydrique (fruits et légumes riches en eau, yaourt, sorbets, jus de fruits…)
  • Manger suffisamment (si besoin en fractionnant les repas), pour apporter les sels minéraux nécessaires à l’organisme.

Sportifs

  • Reportez l’activité sportive aux heures les plus fraiches de la journée, voire après la vague de chaleur
  • Aspergez-vous régulièrement le visage et la nuque avec de l’eau
  • Hydratez-vous très régulièrement, avant d’avoir soif, avant, pendant et après l’exercice
  • Restez vigilant vis-à-vis de soi et des autres sportifs

Travailleurs

  • Pour les travailleurs les plus exposés, se reporter aux consignes de vigilance émises par l’institut national de recherche et de sécurité pour la prévention des accidents du travail et des maladies professionnelles (INRS). Les travailleurs exposés à la chaleur sont également plus à risque. En plus des effets directs de la chaleur, la fatigue liée à la fois à la chaleur et au travail peut conduire à une baisse de la vigilance et à des accidents de travail. Afin de limiter les accidents du travail liés aux conditions climatiques, quelques mesures simples prévues par la règlementation s’imposent aux employeurs (mise à disposition des travailleurs un local de repos adapté aux conditions climatiques, aménagement du chantier de manière à permettre l’organisation de pauses dans des conditions de sécurité équivalentes, etc). L’INRS met à disposition des supports pour agir et sensibiliser les salariés.

Vague de chaleur : prenez des nouvelles de vos proches

S’informer en temps réel et connaître les recommandations sanitaires à suivre en cas de fortes chaleurs via un numéro vert

Une plateforme téléphonique d'information "Canicule", accessible au 0 800 06 66 66 (appel gratuit depuis un poste fixe en France), est activée l’été à partir du premier épisode de canicule, par la Direction générale de la santé (appel gratuit depuis un poste fixe en France, de 9h à 19h) pour répondre aux questions et informer sur les recommandations sanitaires à suivre en période de fortes chaleurs.

Baignades : à tous les âges, il y a des risques

En mer, en rivière, en lac ou en piscine, la chaleur est propice aux baignades et activités nautiques. Il est important d’apprendre à nager aux enfants le plus tôt possible ou tout du moins de les habituer au milieu aquatique et il n’est jamais trop tard pour apprendre à nager, même à l’âge adulte. Quel que soit le lieu de baignade, un enfant doit toujours être surveillé de manière permanente et rapproché par un seul adulte responsable, le mieux étant de se baigner avec l’enfant.

Chez les adultes, il faut tenir compte de son état de santé, ne pas se baigner si l’on ressent un trouble physique (fatigue, problèmes de santé, frissons), ne pas surestimer sa condition physique et son niveau de natation, ne pas consommer d’alcool avant de se baigner, rentrer dans l’eau progressivement, surtout après une longue exposition au soleil.

Il est également nécessaire de tenir compte de l’environnement de baignade, surtout en cours d’eau, plan d’eau et en mer, de s’informer sur les conditions météorologiques et, de manière générale, de respecter les consignes de sécurité, interdictions de baignade et se baigner dans les zones surveillées signalées par les drapeaux de baignade.

Date de modification : 27 juin 2022