Handicap & Coronavirus : Comment les CCAS/CIAS peuvent-ils agir ?

Depuis le début des mesures de confinement, les difficultés et besoins d’aide des personnes et familles concernées par un handicap se multiplient. Continuité des interventions sociales et médico-sociales à domicile, maintien des accompagnements thérapeutiques, poursuite des apprentissages scolaires, obtention de matériels de protection sanitaire…

Face à ces urgences sanitaires et sociales inédites, comment les CCAS/CIAS peuvent-ils unir leur force aux côtés d’un secteur social et médico-social en grande difficulté pour s’adapter à cette situation exceptionnelle ? Quelles sont les solutions nationales à relayer auprès des personnes et proches concernés ? Comment contribuer à maintenir un accompagnement respectueux des besoins, de l’autonomie et des droits des personnes ?

Avec leurs capacités d’initiatives, les CCAS/CIAS peuvent agir à plusieurs titres :

  • En facilitant l’accès à l’information, aux droits et aux solutions pour les habitants qui les sollicitent, bien souvent désabusés par les difficultés rencontrées ;
  • En effectuant une veille sociale renforcée pour repérer et tenir compte des fragilités particulières de ces publics et de leurs proches, aller au-devant de leurs alertes non formulées ;
  • En mobilisant les solidarités, les initiatives coordonnées et complémentaires des acteurs de la vie locale (associatifs, sociaux et médico-sociaux, citoyens, économiques, institutionnels…)

Cette note vise à permettre aux CCAS/CIAS de mieux appréhender ces urgences sociales ainsi que le dispositif national mis en œuvre au profit des jeunes et adultes pour faire face à l’épidémie de Covid-19.

Date de modification : 9 juillet 2020