Cerveau & Psycho

Self-control ou lâcher-prise ? - n°145 - Juillet 2022

Consultez le sommaire du n°145 - Juillet 2022 

Self-control ou lâcher-prise ?

Connaissez-vous le chamallow le plus célèbre de l’histoire de la psychologie ? C’est un chamallow qu’il ne faut pas manger. Si vous y parvenez pendant quinze minutes, vous aurez deux chamallows. Cette expérience, menée par le psychologue américain Walter Mischel dans les années 1970 auprès d’enfants de 4 à 5 ans, est devenue l’emblème des bienfaits du self-control – une capacité qui favorise le bien-être, la santé, la réussite scolaire et professionnelle…

Oui, mais voilà : les recherches montrent aussi que l’obsession du contrôle est néfaste, ouvrant une voie royale vers l’épuisement et les troubles anxieux. Alors, ce chamallow, que faut-il en faire, finalement ? Dans l’idéal, à la fois le manger et ne pas le manger. Un chamallow quantique, en quelque sorte, à l’instar du fameux chat de Schrödinger, à la fois mort et vivant.

La bonne nouvelle est que c’est possible ! Tout au long de ce dossier, psychiatres et neuroscientifiques vous expliquent comment alterner, sélectionner et même fusionner le contrôle et le lâcher-prise dans votre vie quotidienne, notamment grâce aux étonnantes capacités de votre cerveau. (Réumé éditeur)

Date de modification : 27 juin 2022